Choisir un pied d’atelier pour vélo

pexels alexander dummer 132682 1

Il arrive à tout le monde, tôt ou tard, de devoir se procurer un pied d’atelier pour l’entretien ordinaire et exceptionnel de son vélo. D’autant plus si vous vous mettez en selle à des fins professionnelles ou semi-professionnelles : votre vélo doit toujours être en bon état de marche.

Le meilleur support d’entretien pour vélos est d’une grande utilité pour faciliter tout type de nettoyage et de réparation. Ou même simplement pour pouvoir le nettoyer après une sortie en VTT.

Tout se fait de manière sûre et stable, sans avoir à se pencher et à adopter des positions de travail inconfortables sur le plan ergonomique.

Quel est le but du pied d’entretien pour vélos ?

C’est un outil utile pour soutenir le vélo lors des travaux d’entretien et de réparation, pour stabiliser le vélo dans une position confortable pour le travail : démonter, fixer, nettoyer certaines pièces et maintenir le vélo en parfait état… Le tout à une hauteur idéale, confortable pour ne pas fatiguer le dos et les membres.

En fait, si vous ne disposez pas d’un support adapté, vous êtes obligé de trouver un support mural. Ou bien il faut retourner le vélo pour faire reposer la selle et le guidon sur le sol, à la recherche d’un point de stabilité apparent…

Dans ce cas, cependant, en plus de travailler de manière inconfortable et de ne pas avoir une position stable, vous risquez de faire tomber le vélo et de l’endommager.

Un pied d’atelier est également utile, si vous avez de la place, pour ranger votre vélo pendant les mois d’hiver, lorsqu’il fait trop froid pour s’entraîner sur un vélo de course ou sortir en VTT.

Quels supports d’entretien vélo ?

Il existe différents types de supports disponibles sur le marché pour l’entretien ou la réparation de votre vélo. Toutefois, vous devez examiner attentivement le matériau dont ils sont faits.

Ils doivent être suffisamment solides pour supporter le vélo, quel que soit son poids, et suffisamment stables pour ne pas tomber et entraîner le vélo avec lui.

Il est conseillé d’opter pour un modèle doté d’une base solide et qui est également pliable, afin de pouvoir le ranger dans un petit espace lorsqu’il n’est pas utilisé.

Vous devez également examiner attentivement les points de fixation et les bras de support du vélo. Les modèles télescopiques, pivotants et réglables rendent le travail sur le vélo plus confortable.

C’est également utile si vous avez plusieurs modèles de vélos, non seulement des vélos de course ou de montagne, mais aussi des vélos de voyage et de ville pour hommes, femmes ou enfants.

Et même si elles ne sont pas indispensables, la présence d’étagères à outils est pratique et utile pendant le travail.

Choisir le support d’entretien des vélos

Lorsque vous choisissez un support d’entretien de vélo, il est important de tenir compte de l’espace disponible dans votre garage ou votre sous-sol. En fonction de cela, vous pouvez décider d’acheter un modèle à fixer au mur ou un modèle avec un socle et un poteau pour soutenir le vélo.

Les premiers ne sont pas particulièrement fonctionnels car ils vous obligent souvent à travailler de bas en haut. Ils sont surtout utilisés pour ranger les bicyclettes lorsqu’elles ne sont pas utilisées.

Un modèle avec un socle et un poteau peut être soit avec une base fixe (qui occupera donc une certaine surface), soit avec un trépied qui peut être replié de manière peu encombrante lorsqu’il n’est pas nécessaire. Ces dernières sont idéales pour toutes les tâches d’entretien et de nettoyage des vélos.

Support télescopique pour l’entretien des vélos

pexels julia schmidt 1154089 2

Le modèle avec socle et poteau télescopique pour soutenir le châssis donne à la personne une liberté de mouvement maximale, ainsi que la stabilité nécessaire pour éviter tout risque de chute ou de basculement accidentel.

Le confort est leur point fort. Cependant, il est important que le support soit fabriqué avec des matériaux de bonne qualité, suffisamment légers pour pouvoir être déplacés si nécessaire, mais avec une structure capable de supporter le poids du vélo.

Il doit rester stable même lorsqu’il est soumis à des opérations nécessitant une force, par exemple le démontage du pédalier ou des jantes s’ils ne sont pas équipés d’une fixation rapide.

Différents modèles peuvent être plus adaptés à un type de vélo qu’à un autre, mais c’est toujours une bonne idée d’envisager des supports universels, surtout si vous avez différents types de vélos.

Comment choisir un pied d’entretien de vélo ?

Les critères d’évaluation d’un support d’entretien de vélos sont nombreux et peuvent être résumés dans les points suivants :

  • facilité de serrage
  • position de serrage des fourches
  • ajustement angulaire
  • réglage en hauteur

Est-il facile de fixer un vélo sur un support d’entretien ?

Cet aspect concerne la pince qui entre en contact avec le vélo et le soutient. Un collier de serrage mal conçu et dépourvu de manchons de protection peut marquer la peinture et également exercer une pression excessive sur le tube du cadre, au risque de l’écraser.

Le rôle du collier de serrage est de maintenir le vélo en toute sécurité pendant que vous appliquez un couple sur une partie sensible. Sinon, vous risquez non seulement d’endommager des composants coûteux, mais aussi de faire tomber le vélo et de vous blesser.

Un bon collier de serrage doit être réglable pour s’adapter à une large gamme de tailles de tubes ou de tiges de selle.

Contrairement à la pince d’un étau d’établi, les mâchoires de serrage du vélo doivent être en forme de « C » pour accueillir le tube cylindrique.

Position de serrage de la fourche du support

La position de serrage de la fourche est un élément fondamental à prendre en compte lors du démontage des roues ou des travaux sur le moyeu du guidon.

Certains modèles permettent de verrouiller facilement les fourches en position, ce qui offre également une base plus stable et une meilleure répartition du poids.

Régler l’angle et la hauteur du support

La pince doit être fixée à un pivot qui peut se déplacer sur 360° et être verrouillé dans la position souhaitée. Dans ce cas, vous pouvez orienter le vélo dans la position la plus confortable pour vous afin d’effectuer l’opération avec facilité.

Le réglage de la hauteur au moyen d’une perche télescopique vous permet de travailler à différentes hauteurs en fonction de vos besoins. Cela évite de cambrer le dos et permet une position de travail plus ergonomique.